Une jeune fille en deuil se rend au cimetière au lieu d'aller à l'école, le professeur apprend qu'elle se rend sur la tombe de son fils – Histoire

La source: Une enfant devant une tombe | Photo : Shutterstock

Une fille a séché l’école pour se rendre sur la tombe de son ami décédé et a essayé de convaincre les autres de venir aussi. Mais ces derniers n’ont pas voulu car ils ne l’aimaient pas beaucoup, jusqu’à ce qu’elle se présente devant la classe et leur montre quelque chose de choquant.

« Je ne veux pas venir avec toi. Arrête de m’embêter, Alice”, a répondu avec colère un camarade de classe en dehors de l’école après qu’Alice lui a supplié de ne pas venir et d’aller avec elle rendre visite à leur camarade décédé, Charlie. Le garçon s’est enfui, et les épaules d’Alice se sont affaissées. Elle avait eu la même réaction de tout le monde, tous les jours.

Pourtant, elle a séché les cours et s’est rendue au cimetière, qui se trouvait à quelques rues de l’école primaire locale. Elle était en CE1 et avait été la seule amie de Charlie malgré ses efforts pour se lier avec toute la classe. Aucun autre enfant ne voulait devenir son ami parce qu’il était le fils de leur professeur, M. Martin, et qu’il avait toujours de bonnes notes.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

A des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

Leurs camarades de classe pensaient qu’il avait un avantage, mais Charlie était juste intelligent. Malheureusement, il est mort après un accident de voiture, et M. Martin était absent de l’école depuis lors. Leur professeur remplaçant était une jeune femme qui n’était pas familière avec tous ses élèves, et Alice avait pu sécher les cours pendant une semaine sans que personne ne le remarque.

Alice a sorti un cahier, que M. Martin a reconnu comme étant celui de Charlie. Il l’avait cherché et ne l’avait pas trouvé.

Au cimetière, elle a parlé à Charlie et lui a promis que d’autres enfants viendront bientôt. « J’ai un plan, Charlie. Je vais prouver que tu voulais être leur ami, mais je ne sais pas quand je pourrai le faire », a-t-elle juré sur sa tombe et est retournée à l’école pour prendre le bus du retour.

Malheureusement, le lendemain, elle a vu que M. Martin était de retour, et que si elle séchait ce jour-là, il la dénoncerait. Alice ne voulait pas avoir d’ennuis, alors elle est allée en classe cette fois. M. Martin a fait l’appel et au lieu de dire « présent », Alice a levé la main et a demandé à parler à la classe.

À des fins d'illustration uniquement| Source: Pexels

À des fins d’illustration uniquement| Source: Pexels

M. Martin savait qu’elle avait toujours été gentille avec Charlie, alors il a laissé faire et s’est assis sur son bureau pendant que la jeune fille montait à l’avant avec son sac de livres.

« M. Martin, j’ai séché les cours tous les jours, et personne ne l’a remarqué », a révélé Alice à la classe. Bien sûr, les autres savaient, mais ils n’ont jamais rien dit.

Mais M. Martin était choqué. « Alice, quoi ? Pourquoi ? Où es-tu allée ? Sais-tu à quel point c’était dangereux ? » Il a posé des questions à toute vitesse, sachant clairement que quelque chose pouvait facilement arriver à un enfant.

À des fins d'illustration uniquement| Source: Pexels

À des fins d’illustration uniquement| Source: Pexels

« Attends », la petite fille l’arrête et a attrapé son sac de livres. « J’ai aussi demandé aux autres de venir avec moi. Parce que je devais rendre visite à Charlie au cimetière. Mais personne ne l’a fait parce qu’ils n’aimaient pas Charlie. Mais… Charlie vous aimait tous, et je peux le prouver. »

« Alice, que veux-tu dire ? Tu as visité sa tombe tous les jours ? I…. » M. Martin ne savait plus quoi dire alors que la petite fille hochait la tête et continuait à fouiller dans son sac. Sa main se porta à sa bouche, et son cœur se réchauffa à l’idée que quelqu’un avait été là pour Charlie.

Alice a sorti un cahier, que M. Martin a reconnu comme étant celui de Charlie. Il l’avait cherché et ne l’avait pas trouvé. Alice a montré à la classe les dessins de son fils représentant tout le monde. « Charlie a dessiné chacun d’entre vous ici et a écrit ce qu’il aimait chez vous tous et vos anniversaires », a révélé Alice, un autre détail que M. Martin ne connaissait pas, et les larmes se sont accumulées dans ses yeux.

« Il allait dire à M. Martin toutes les dates, pour qu’on puisse faire des fêtes à la fin des cours, et il disait toujours à son père de ne pas mettre trop de devoirs le vendredi », poursuit la petite fille. « Tout ce qu’il voulait, c’était être ami avec vous tous, et j’ai promis sur sa tombe que je vous montrerais ça. »

À des fins d'illustration uniquement| Source: Pexels

À des fins d’illustration uniquement| Source: Pexels

Alice a arrêté de parler. Ensuite, elle a fermé le cahier et s’est mise à pleurer. Les larmes de M. Martin ont coulé en entendant les mots de cette douce petite fille, et il est allé vers elle, s’est agenouillé et l’a serrée dans ses bras. « Merci », s’est-il étouffé dans ses cheveux alors qu’ils pleuraient tous les deux.

Le reste de la classe était également ému, et ils ont tous suggéré de se rendre ensemble sur la tombe de Charlie. M. Martin s’est éloigné d’Alice, essuyant ses larmes, puis les siennes. Il ne pouvait pas retirer les enfants de l’école sans permission, mais il voyait bien que personne dans la classe ne serait capable de se concentrer sur une leçon.

« Que pensez-vous de ça, les enfants ? Faisons un dessin ou écrivons une lettre avec quelque chose que vous souhaitez montrer ou dire à Charlie. Je verrai quand nous pourrons lui rendre visite », a suggéré l’enseignant, et tous les enfants se sont enthousiasmés. Alice courut à son bureau et commença à sortir plusieurs papiers.

À des fins d'illustration uniquement| Source: Pexels

À des fins d’illustration uniquement| Source: Pexels

Il s’est assis et a essayé de contenir ses émotions pendant que la classe parlait de son fils décédé, et que certains lui posaient des questions comme quels fruits il aimait ou quel était son animal préféré. Ce vendredi-là, il a organisé une sortie avec la permission des parents pour visiter le cimetière, et tous les enfants se sont relayés pour parler et montrer ce qu’ils avaient fait pour Charlie.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Les enfants peuvent juger rapidement, mais il est important de leur apprendre à donner une chance aux autres. La classe n’aimait pas Charlie parce qu’elle pensait qu’il avait un avantage alors qu’il faisait de son mieux pour être leur ami. Heureusement, ils ont appris la vérité par Alice.
  • L’apaisement prend de nombreuses formes lorsqu’il s’agit de faire le deuil d’un être cher. Ce moment avec ses élèves est devenu l’un des meilleurs souvenirs de M. Martin, et il a gardé tous les objets qu’ils ont fabriqués pour son fils parce qu’ils lui ont apporté la paix et la fermeture.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’une mère qui abandonne son fils de 3 ans près d’un cimetière.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu’un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Pour lire d’autres histoires, abonnez-vous à AmoMama sur Google News !



Source link