Un garçon adopté a 20 ans aujourd’hui et est sur le point de découvrir qui est sa mère — Il voit un visage familier et se fige


Imaginez que vous grandissez avec des parents adoptifs et que vous découvrez à l’âge adulte que votre mère biologique a été plus proche de vous que vous ne le pensez, à plusieurs reprises. C’est ce qui est arrivé à Benjamin Hulleberg, qui a retrouvé sa mère après 20 ans. Son histoire vous fait certainement réfléchir sur le destin. 

Connaître ses racines est un élément important pour façonner la personne que vous deviendrez. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux enfants adoptés cherchent tôt ou tard à entrer en contact avec leurs parents biologiques. Toutefois, un risque important est que la personne découvre que sa mère ou son père biologique n’est pas celui qu’elle pensait être.

Les chances qu’il s’agisse d’un voisin, d’un collègue ou d’une personne du magasin sont assez faibles. Mais, ça arrive. 

Pendant toute son enfance, Benjamin Hulleberg a su qu’il était adopté. Ses parents adoptifs avaient été transparents et lui avaient parlé de ses origines dès qu’il avait été en âge d’assimiler l’information. 

Angela et Brian Hulleberg, comme les parents adoptifs sont connus, ont fourni à Benjamin une éducation sûre et aimante, et il en est éternellement reconnaissant. 

Elle est tombée enceinte à 15 ans

Ils leur avaient également dit que la mère biologique de Benjamin était tombée enceinte de lui alors qu’elle n’avait que 15 ans. Elle n’avait ni le capital ni les ressources nécessaires pour lui offrir une éducation sûre, et a donc pris la difficile décision de l’adopter dans un foyer qu’elle pensait plus adapté à un enfant.

Angela et Brian Hullenberg ont été choisis, et bien qu’ils aient toujours été ouverts sur les antécédents de Benjamin, au fur et à mesure qu’il grandissait, sa curiosité sur sa mère biologique s’est accrue. 

À LIRE ÉGALEMENT : Un couple adopte une jeune fille rejetée pour son apparence, elle est à présent une star mondiale

Lettre d’un expéditeur inconnu

Quand il a eu 20 ans, il a reçu une carte de vœux d’un expéditeur inconnu. Il s’agit bientôt de la mère de Benjamin, qui n’a pas passé un jour sans penser à son fils disparu. 

Photo: Facebook/MountainStar Healthcare

« Je me souviens exactement où j’étais quand j’ai reçu le message. J’étais au travail. J’étais opérateur de machine et je me souviens d’être dans la machine n°15 », raconte Benjamin à Good Morning America à propos des émotions qui l’ont entouré lorsqu’il a réalisé que c’était sa mère. 

Tout va prendre une tournure inédite lorsque Benjamin voit le profil Facebook de sa mère et qu’il réalise où il l’avait déjà vue : au travail. 

Pendant que Benjamin travaillait dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital, une femme nommée Holly Shearer travaillait dans le centre cardiaque de l’hôpital. 

Ils ont travaillé au même endroit

Holly n’avait aucune idée de l’apparence de son fils ou de son nom de famille, et encore moins du fait qu’il aurait pu se trouver à quelques centaines de mètres de là. Dans le même hôpital.  

« Chaque matin, je passais devant la clinique pour femmes pour me rendre à mon travail. Donc je passais devant l’USIN tous les jours. Nous nous sommes garés dans le même garage, nous aurions pu être au même étage, nous n’avions aucune idée que nous étions si proches », raconte Holly Shearer à Good Morning America.

Une fois que la mère et le fils sont entrés en contact, Benjamin a invité sa mère à dîner. Depuis lors, ils ont été en contact régulier et une excellente relation a commencé à se construire.

Mère et fils. Photo : Facebook/MountainStar Healthcare

Vous en saurez plus en lisant le reportage ci-dessous. Une très belle histoire qui fait réfléchir sur le destin.

Quelle histoire incroyable ! Veuillez partager cet article avec d’autres personnes.

 





Source link