Un fils fait pleurer sa vieille mère en fauteuil roulant dans un restaurant et s’excuse lorsque le propriétaire intervient

Un jeune homme a emmené sa mère handicapée dans un restaurant, mais l’a ignorée jusqu’à ce qu’elle fasse tomber son verre d’eau. Il l’a grondée pour cela, la faisant pleurer, et le propriétaire s’est mis en colère et a fait quelque chose de surprenant.

« C’est sympa », a dit Emily à son fils, Dean, après que la serveuse ait pris leur commande et soit partie avec les menus. Elle voulait attirer l’attention de son fils, car il était concentré uniquement sur son téléphone.

« Oui, bien sûr », marmonna-t-il, les yeux rivés sur l’écran. Mais soudain, il a regardé autour de lui. « J’aimerais que nous ne soyons pas si près des toilettes, mais avec ton fauteuil roulant, nous ne pouvons pas nous asseoir ailleurs ».

À des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

Emily a essayé d’ignorer ce commentaire sournois et a bu un peu d’eau. « Quand même, c’est bien qu’on sorte ensemble après si longtemps. Comment se passe l’université ? Tes cours ? Est-ce qu’il se passe quelque chose d’intéressant sur le campus ? », a-t-elle interrogé, curieuse d’en savoir davantage sur la vie de son enfant.

« Tais-toi et assieds-toi », a dit l’homme, choquant Dean et Emily.

Depuis son départ pour l’université, Dean appelait rarement sa mère, et Emily savait qu’il avait trouvé sa voie et qu’il aimait son indépendance. Grandir avec une mère handicapée n’a pas dû être facile, même avec les aides-soignants qu’elle engageait parfois. Elle voulait qu’il profite de sa propre vie loin de ces problèmes. Néanmoins, ce serait formidable d’avoir de ses nouvelles de temps à autres.

Elle l’a donc invité à un repas spécial et a dû le supplier à maintes reprises pour qu’il accepte. Elle l’a même soudoyé en lui offrant la montre hors de prix de son défunt grand-père. Après tout, peut-être que c’était la raison de sa venue. Toutefois, elle ne voulait que voir le bon côté des choses.

« Oh, c’est bon, peu importe », soupira-t-il.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

A des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

Une fois de plus, Emily prit son verre d’eau pour en boire une gorgée, mais elle le cogna accidentellement contre la table et le verre se brisa sur le sol. Le fracas était si assourdissant que toutes les personnes présentes dans le restaurant les ont regardés, et finalement, Dean a levé les yeux de son téléphone.

« Pour l’amour de Dieu ! Je ne peux même pas avoir un bon dîner sans que tu ne fasses une scène et que les gens nous regardent. Je ne voulais pas venir, mais tu n’as pas arrêté de me harceler ! Mon Dieu, j’ai hâte que cette soirée se termine », lança-t-il en colère.

Emily avait les yeux écarquillés par la manifestation de colère de son fils, et elle savait que les gens les regardaient toujours, car sa voix résonnait dans tout le restaurant. Finalement, elle a commencé à pleurer doucement et elle lui a dit : « Ok, allons-y maintenant ».

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

A des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

« Super ! », a répondu Dean en attrapant sa chaise pour se lever.

« Attendez une minute ! », a dit un homme qui s’approchait d’eux. Emily leva les yeux et vit l’expression de colère sur son visage. Ses sourcils étaient froncés, ses lèvres se sont retroussées et les rides sur son front étaient plus proéminentes dans la lueur jaune du plafonnier.

« Nous n’allons pas manger ici. Annulez notre commande », dit Dean, en agitant dédaigneusement la main. Mais l’homme secoua la tête.

« Taisez-vous et asseyez-vous », lança-t-il, choquant Dean et Emily.

Dean a obéit comme s’il avait peur.

« J’ai entendu votre petite crise il y a quelques secondes, jeune homme, et je dois vous dire que ce sont les mots les plus choquants que j’ai jamais entendus. J’ai parlé à mon personnel, et j’ai découvert qu’il s’agissait de votre mère. Comment avez-vous pu lui parler de cette façon ? »

À des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

À des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

« Je… Je n’ai pas… », Dean bégayait.

« Vous n’avez pas quoi ? Savez-vous que je donnerais n’importe quoi pour avoir ma mère avec moi à nouveau. Elle m’a tout appris sur la vie, l’amour, l’espoir et les rêves. Elle m’a élevé toute seule. Tout comme cette belle femme ici présente, elle était aussi handicapée. Elle avait une maladie qui l’empêchait d’avoir un travail normal. Malgré tout cela, elle m’a élevé. Je n’ai jamais eu faim. Je n’ai jamais manqué de rien. Je soupçonne cette femme d’avoir fait la même chose pour vous », poursuivit l’homme.

« Aujourd’hui, je possède ce restaurant et beaucoup d’autres dans les environs de Chicago. Tout ça grâce à elle. Et elle n’a pas pu voir mon succès. »

Dean baissa les yeux sur ses genoux, honteux, tandis qu’Emily fixait le restaurateur, entièrement concentrée sur son histoire.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

A des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

« Alors, appelez votre mère. Parlez-lui. Vous l’avez juste ici ! C’est le plus grand privilège que vous n’aurez jamais ! Soyez meilleurs ! Sinon, peu importe ce que vous ferez ou combien d’argent vous gagnerez, vous ne serez jamais connu comme un vrai homme ».

Emily regarda son fils et fut choquée de voir des larmes couler sur ses joues. Mais avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, Dean leva les yeux au ciel et dit d’une voix étranglée : « Je suis tellement désolé, maman ». Son visage était plissé et Emily avait envie de le serrer dans ses bras pour faire disparaître la douleur.

« Oh, chéri », dit-elle, et il se leva d’un bond pour la serrer dans ses bras, lui demandant à nouveau pardon.

« Ok, mon travail est terminé. Votre repas sera bientôt prêt, et quelqu’un viendra rapidement ramasser le verre cassé », a dit le propriétaire, qui s’est ensuite présenté comme M. Harris, en tapant dans ses mains et en s’éloignant.

A des fins d'illustration uniquement | Source : Pexels

A des fins d’illustration uniquement | Source : Pexels

Dean se rassit, rangea son téléphone, essuya ses larmes et commença à parler : « Eh bien, mes cours se déroulent bien, mais ils sont un peu ennuyeux… »

Emily a souri, en séchant son propre visage. Le reste du dîner fut fantastique, grâce aux mots forts de M. Harris. Et Dean ne maltraita plus jamais sa mère.

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Respectez vos parents, car vous ne savez jamais combien de temps vous aurez avec eux. Le propriétaire a dit à Dean qu’il aurait aimé que sa mère soit là pour voir sa réussite, et qu’il devait donc tirer le meilleur parti de son temps avec Emily.
  • Parfois, c’est un étranger qui vous ouvre les yeux et vous permet de prendre conscience de vos erreurs. Dean a traité sa mère de manière horrible jusqu’à ce que le propriétaire du restaurant le gronde et qu’il comprenne son erreur.

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Si vous avez aimé cette histoire, vous aimerez peut-être celle d’une famille abandonne un petit garçon après le décès de sa mère. Des années plus tard, il débarque dans une limousine

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d’illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu’un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Source link