Longtemps rejetée par sa famille, à 88 ans, Brigitte Bardot se console avec ses animaux dans sa maison de Saint-Tropez et prépare son décès

S’il y a bien une chose qui manque dans la vie de Brigitte Bardot, c’est la famille. L’actrice entretient en effet une relation tendue avec son fils unique et n’est, par conséquent, pas proche de ses petits-enfants.

Le 28 septembre 2022, Brigitte Bardot a soufflé sa 88e bougie. L’occasion de revenir sur la vie de la comédienne. Dans sa jeunesse, celle-ci a fait fondre les cœurs de nombreux hommes par sa beauté. Parmi ceux qui ont succombé à son charme, Jacques Charrier.

Ce dernier est notamment le père de l’enfant de la chanteuse. Le fruit de leur amour s’appelle Nicolas-Jacques Charrier et il a vu le jour en 1960.

Mais Brigitte n’a jamais caché qu’elle n’avait jamais voulu avoir un enfant. L’actrice n’avait pas cet instinct maternel dont on parle tant lorsqu’elle est devenue mère.

Brigitte Bardot à Londres en 1956 | Source : Getty Images

Brigitte Bardot à Londres en 1956 | Source : Getty Images

De ce fait, elle n’a jamais vraiment été proche de son unique fils. De plus, ce dernier a été élevé par son père, suite à la séparation de ses parents. Il a donc vécu loin de sa mère durant presque toute sa vie.

Le livre qui a tout bouleversé

Brigitte Bardot est une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche. L’interprète de “Moi je joue” dit toujours ce qu’elle pense, même si cela pourrait blesser certaines personnes. Elle a, par exemple, clamé haut et fort le fait qu’elle n’a jamais voulu d’enfant.

Une photographie de studio de Brigitte Bardot dans les années 1950. | Source : Getty Images

Une photographie de studio de Brigitte Bardot dans les années 1950. | Source : Getty Images

Dans les colonnes du Parisien, elle avait raconté que son fils, Nicolas-Jacques, était né au mauvais moment et ne lui avait pas apporté ce qui manquait dans sa vie. En effet, à la naissance de son fils, “BB” s’est sentie seule et “manquait beaucoup de soutien”.

“Il me manquait des parents, des gens qui m’aident à vivre”,

disait-elle.

Et sa rupture avec le père de son fils n’avait pas arrangé la situation entre Brigitte et sa progéniture. Ainsi, la chanteuse n’avait jamais pu créer de vrais liens avec Nicolas-Jacques. Et suite à la publication de l’autobiographie de la chanteuse, leur relation s’est encore plus dégradée.

Brigitte Bardot, Jacque Charrier et leur fils Nicolas photographiés en 1960. | Source : Getty Images

Brigitte Bardot, Jacque Charrier et leur fils Nicolas photographiés en 1960. | Source : Getty Images

Dans le livre, la comédienne a, en effet, qualifié sa grossesse de “tumeur qui s’était nourrie en elle”. Brigitte Bardot a aussi affirmé qu’elle aurait voulu donner naissance à un petit chien plutôt que de son enfant.

Des mots qui ont énormément touché Nicolas-Jacques Charrier. Ce dernier a, alors, décidé de porter plainte contre sa mère en l’accusant de porter “atteinte à sa vie privée”.

Depuis, le lien entre Brigitte Bardot et son fils unique a complètement été détruit.

Brigitte Bardot avec son fils Nicolas en France, 1961. | Source : Getty Images

Brigitte Bardot avec son fils Nicolas en France, 1961. | Source : Getty Images

Qu’en est-il de ses relations avec les autres membres de sa famille ?

Au fil des années, Nicolas-Jacques Charrier a grandi et est aussi devenu parent à son tour. Il a, en effet, fondé une famille avec la top-modèle, Anne-Line Bjerkan et ensemble, les deux tourtereaux ont eu deux filles. Elles s’appellent Thea et Anna et sont devenues grandes et jolies femmes.

Vous vous demandez sûrement si Brigitte Bardot est proche ou non de ses petites-filles. Et bien, à en croire les dires de la chanteuse, celle-ci n’a pas du tout un lien étroit avec ses petits-enfants, ni même avec les autres membres de son clan.

“Ma famille… Je ne sais même pas où elle est”,

disait-elle dans les colonnes de Gala en janvier 2022.

Brigitte Bardot dans "Vie Privée" en 1961. | Source : Getty Images

Brigitte Bardot dans « Vie Privée » en 1961. | Source : Getty Images

En poursuivant, elle avait aussi affirmé ne pas communiquer régulièrement avec ses deux petites-filles. D’autant plus que Thea et Anna ne parlent pas du tout français, comme l’avait précisé leur grand-mère.

Notons que ce n’était pas du tout la première fois que “BB” parle de sa famille dans ses interviews. Auprès de Laurent Delahousse, l’actrice avait déjà révélé que son fils vivait en Norvège mais qu’elle avait quand même “des relations” avec lui.

Elle avait aussi fait part de son amour pour ses petites-filles, malgré les tensions qui existent dans sa famille.

“Je les aime beaucoup, elles sont belles en plus”,

a-t-elle déclaré.

Brigitte Bardot et son mari Benard d'Ormale en France 1994. | Source : Getty Images

Brigitte Bardot et son mari Benard d’Ormale en France 1994. | Source : Getty Images

Par ailleurs, désormais, l’une des petites-filles de Brigitte Bardot est aussi maman de deux enfants, faisant de la comédienne une arrière-grand-mère.

“Je n’en reviens pas d’avoir des arrière-petits-enfants. Bien sûr, j’ai 87 ans, mais je vous jure que je n’ai pas l’air de les avoir ! Je n’ai pas de cheveux blancs et je suis mince »,

disait-elle.

https://if-cdn.com/t7PWCIu?_showcaption=false&app=1

Sa vie actuelle – son compagnon, son amour pour les animaux et sa propriété à Saint Tropez

Même si Brigitte Bardot n’entretient pas des relations étroites avec son fils et ses petites-filles, l’actrice peut quand même compter sur une personne en particulier. Il s’agit de Bernard d’Ormale avec qui la maman de Nicolas est en couple depuis plus de 20 ans.

C’est à Saint-Tropez, pendant un dîner organisé par l’avocat Jean-Louis Bouguereau, en 1992, que Bernard a fait la rencontre de la star. Comme Brigitte Bardot l’avait indiqué dans ses mémoires “Initiales B.B”, elle et son chéri ont eu “un coup de foudre mutuel” dès l’instant où ils se sont vus pour la première fois.

La star du film « Et Dieu créa la femme » est également certaine que Bernard d’Ormale restera “son mari pour le reste de sa vie”.

Brigitte Bardot en France en 2007. | Source : Getty Images

Brigitte Bardot en France en 2007. | Source : Getty Images

À part son compagnon, la maman de Nicolas éprouve également un grand amour pour les animaux, les défendant bec et ongles. La comédienne a, par exemple, écrit un message aux matadors et leur a souhaité “une vie de m*rde”.

Par ailleurs, Brigitte Bardot est propriétaire d’une maison à Saint-Tropez, qu’on appelle La Madrague. Elle avait acheté cette demeure vers la fin des années 50 et depuis, la maison compte énormément pour elle. Dans l’un de ses livres, Brigitte a d’ailleurs révélé son désir d’être inhumée dans le jardin de La Madrague.

“J’aime le lieu de mon repos éternel, je l’ai choisi avec conscience. Les formalités ont été effectuées, un endroit précis a été accepté par les autorités”,

a-t-elle déclaré.

https://if-cdn.com/LePd6EI?_showcaption=false&app=1

Si Brigitte Bardot a choisi ce lieu pour son repos éternel, c’est parce qu’elle veut éviter qu’on abîme le tombeau de ses parents.

Notons que ceux qui voudraient visiter sa tombe dans La Madrague, reconvertie en musée, devront payer.