Biche affamée meurt de faim, mais les cœurs des vétérinaires se brisent lorsqu’ils trouvent 4 kg de plastique dans son estomac

Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent au sujet des effets de la pollution plastique sur notre planète, mais le fait est que c’est un énorme problème.

Non seulement le plastique détruit notre environnement, mais il tue la faune, comme en témoignent nos mers, nos cieux, nos forêts et nos champs. Il y a quelques mois, nous vous avons parlé d’une cachalot enceinte retrouvée morte avec presque 23 kg de plastique dans son estomac.

Nous sommes tristes de dire que ce n’était pas un incident isolé. Une biche de 17 ans est récemment décédée dans le célèbre parc japonais de Nara Park, et une autopsie pratiquée par un vétérinaire a révélé près de 4 kg de plastique dans son estomac.

Le parc de Nara, situé près de la ville de Nara, a longtemps été une destination touristique populaire. Les visiteurs affluent pour voir le parc dans toute sa beauté, et les cerfs sont en quelque sorte des résidents sacrés étant donné leurs liens avec la religion shintoïste.

Malheureusement, il semblerait que les touristes ne quittent pas le parc tel qu’ils le trouvent. La pollution y est devenue un problème, de même que l’interaction irresponsable d’un grand nombre de touristes avec les cerfs eux-mêmes.

Mais le plastique, par-dessus tout, est considéré comme le pire des problèmes. Selon SoraNews24, jusqu’à huit cerfs sont morts dans le parc en 2019 pour des raisons inconnues. Des autopsies ultérieures ont ensuite révélé que six d’entre eux avaient été tués par une consommation excessive de plastique.

Credit: Twitter / Nara_aigokai

C’est le cas de la biche dont nous parlons dans cet article. Les vétérinaires de la Nara Deer Park Association avaient remarqué le 23 mars, avant sa mort, qu’elle était faible et mal nourrie. Elle est morte le lendemain.

Pour mieux mettre les choses en perspective, l’autopsie a révélé que le cerf ne pesait que 30 kg, y compris les 4 kg de plastique dans son estomac. Cela signifiait qu’elle n’était pas capable de régurgiter, de digérer et d’ingérer de nouveaux aliments, faisant du plastique la principale cause de sa mort.

Malheureusement, lorsque les cerfs reniflent de la nourriture à l’intérieur d’un sac de plastique – peut-être un sac qui a été jeté ou laissé après une visite au parc – ils consomment toute la nourriture, incapables de faire la distinction entre ce qui est propre à la consommation et ce qui est dangereux.

Les autorités exhortent maintenant tous les visiteurs à s’abstenir de nourrir les cerfs, à moins qu’ils ne le fassent avec la nourriture qui leur convient et qui peut être achetée dans le parc lui-même.

Aidez-nous à diffuser ce message sur les dangers du plastique en PARTAGANT cet article sur Facebook.

Nara Park est peut-être au centre de cette histoire, mais ne vous y trompez pas: c’est un problème mondial auquel nous sommes confrontés.